La tisane de fenouil désormais contre-indiquée pour les mamans allaitantes 

Nous sommes plusieurs mamans surprises de cette information sur la contre-indication du fenouil pour les mères allaitantes et les femmes enceintes. Celle-ci vient perturber les fondations culturelles de nos générations de mères jusqu’aux maternités. Bon nombre de tisanes sont présentes dans les magasins pour augmenter la production du lait maternel. Nous savons quasiment toutes que le fenouil est conseillé dès le souhait d’allaiter son bébé. Pourtant, une étude scientifique réalisée par l’Agence Européenne des Médicaments, a révélé que l’infusion de fenouil est composée d’estragol et qu’à forte dose, il peut être cancérigène pour la mère et son enfant. Nous avons recherché pour vous si le fenouil est réellement déconseillé pour l’allaitement et les alternatives pour favoriser votre lactation.

D’où provient cette contre-indication de la tisane de fenouil en cas d’allaitement ? 

L’étude scientifique à l’origine de la discréditation du fenouil 

En réalité, si nous avons eu connaissance de cette prévention il y a quelques mois, celle-ci s’appuie sur une étude scientifique effectuée en mai 2023 par l’Agence Européenne des Médicaments. Ils ont réalisé des analyses sur plusieurs souris femelles et des cellules. Les résultats ont démontré des faits inquiétants quant à la consommation du fenouil. Pour cause, celui-ci contient de l’estragol qui est un composant naturel se trouvant également dans d’autres produits à base de plantes médicinales. Notamment, dans l’anis vert, le basilic ou la mélisse. Il donne ce goût sucré et singulier à ces infusions. Voici, l’observation prononcée par le Dr. Laureline BARRIELLE, médecin adjoint en néonatologie de l’hôpital HFR en Suisse : « Ces études […] montrent que sur des rongeurs et des cellules […] on a pu observer des mutations au niveau des cellules donc un risque que celles-ci dégénèrent en cancer ». Cette enquête scientifique est conclue par une déclaration de l’Agence Européenne des Médicaments. Ils déconseillent explicitement la consommation de produits contenant de l’estragol chez les femmes enceintes, les mamans allaitantes et les enfants de moins de 4 ans. 

La teneur en estragol dans la tisane de fenouil reste difficile à évaluer 

Il existe plusieurs facteurs qui perturbent l’évaluation de la dose d’estragol présent dans le lait maternel : 

  • choix de la tisane, car selon sa marque et sa composition, le taux de fenouil sera différent ; 
  • le nombre de fois où la maman en boit quotidiennement (exemple, une à trois tasses par jour) ; 
  • la température de l’eau et sa quantité pour la préparation ; 
  • l’utilisation d’huile essentielle de fenouil à côté ;
  • etc. 

C’est pour ces principales raisons, que de nombreuses maternités se rangent du côté de l’avis émis par l’Agence Européenne des Médicaments. Il est complexe de connaître le taux d’estragol. C’est mieux de se prémunir et de s’abstenir de consommer du fenouil lorsque nous sommes enceintes ou que l'on allaite son enfant. L’estragol devient une substance potentiellement cancérigène lorsqu’il est consommé à forte dose. D’après Carole Fletgen Richard, infirmière cheffe de service au Département femme-mère-enfant du CHUV : « À très haute dose, l’estragol peut provoquer des lésions sur les reins et le foie ». De nombreuses investigations sont toujours en cours pour apporter des informations précises. 

Quelles sont les recommandations actuelles concernant le fenouil pour l’allaitement ? 

Le fenouil est déconseillé en cas d’allaitement 

Selon le Dr. BARRIELLE Laureline, médecin adjoint en néonatologie au HFR de Suisse : « Ce sont des générations entières de femmes qui ont consommé du thé de fenouil et des générations d’enfants qui ont bu du lait de maman qui ont bu du thé de fenouil et chez lesquels on n’a pas observé d’effets indésirables ». Cependant, au vu des actuelles recommandations et pour éviter tout risque, le fenouil est déconseillé en cas d’allaitement. Comme vu précédemment, le taux d’absorption dans le lait et dans le corps de la maman reste très difficile à évaluer. Une tasse de tisane de fenouil, de mélisse, d’anis vert ou de basilic peut s’avérer dangereuse pour leur santé. Il existe une dose recommandée maximale basée sur des infusions étudiées, qui serait d’un microgramme par kilogramme de poids corporel. Swiss Medic, l’Institut Suisse des produits thérapeutiques, désigne 8 médicaments contenant du fenouil autorisés et déconseille, eux aussi, la prise lors d’une grossesse ou d’un allaitement. 

Il existe d’autres alternatives au fenouil pour une bonne lactation 

Quel que soit l’effet thérapeutique des plantes, pour le bien des femmes allaitantes et leurs bébés, il est important de se référer à un professionnel de santé formé à la phytothérapie.

Les femmes cherchent à augmenter leur production de lait à plusieurs phases de leur vie de maman. Ça peut être, pour faciliter la montée de lait après l’accouchement ou lors des pics de croissance des nourrissons. Afin d’optimiser votre production de lait, mettez fréquemment votre bébé au sein. Une cape d'allaitement vous permettra d'allaiter en toute intimité en extérieur et en public. Vous avez également la possibilité de vous aider avec les plantes médicinales lors de ces périodes qui peuvent être stressantes pour les mamans. Au-delà d’adopter une alimentation variée et saine ainsi que de se reposer le plus possible. Vous pouvez consommer de la mélasse de dattes, du fenugrec et demander conseil à votre sage-femme ou à votre conseillère en lactation. Au vu des bienfaits de l'allaitement maternel pour la maman, il est important de persévérer et de prendre conscience que vous n’êtes pas seule.  

À mon avis, est-ce que le fenouil est déconseillé en cas d’allaitement ? 

Les tisanes de fenouil permettaient de nous aider dans la production du lait maternel. Malheureusement, ce ne serait pas le seul effet puisqu’elles s’avèrent nocives pour notre santé et celle de notre bébé. À mon avis, la meilleure astuce pour favoriser notre lactation reste la succion. Le conseil que j'ai à vous donner dans le cas où vous auriez besoin de produire plus de lait : c'est de mettre bébé au sein au maximum. Il n'y a aucun autre secret. Il est important de veiller à rester hydraté régulièrement et de s’alimenter sainement. Je vous avoue que pour moi, ce n’est pas facile non plus. Puis, si comme moi, vous aimez les tisanes, optez pour la verveine. C'est ma tisane préférée et c'est une valeur sûre. Vous pouvez compléter avec des dattes et des amandes pour la gourmandise.  

Poursuivez votre lecture avec le guide de l'allaitement. C’est un e-book rédigé par mes soins et totalement gratuit ! 

 

Sources : 

La Leche League France 

Rapport du 12 mai 2023 - Agence Européenne des Médicaments 

Vidal 

Fédération Suisse des Sages-Femmes 

Institut Suisse des Produits Thérapeutiques 

 

Disclaimer : cet article a été rédigé par mes soins. Je vous rappelle que je ne suis pas une professionnelle de santé et que vous devez TOUJOURS passer par votre sage-femme, médecin généraliste, gynécologue ou autre professionnel de santé. Cette nouvelle contre-indication est très récente. Je vous invite à vous tenir informé sur les prochaines études.

26 mars, 2024 — Sonia MANNOUBI

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés